Actualités Acppa
La vie du groupe


Covid-19 : conseils pour les aidants et les personnes vivant avec la maladie

Publié le 08 04 2020

Selon toute vraisemblance, la présence de troubles cognitifs dus à une maladie d’Alzheimer ou à une maladie apparentée n’augmente pas le risque de COVID-19, causée par le nouveau coronavirus, de la même façon qu’il n’y a pas plus de risques de développer une grippe. Toutefois, certains comportements fréquents chez les malades, l’âge et certaines autres pathologies qui sont souvent associées à la maladie d’Alzheimer peuvent augmenter ce risque. 

Par exemple, les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies apparentées peuvent oublier de se laver les mains ou d’appliquer les autres gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires pour éviter la propagation du virus. 

Conseils pour les aidants à domicile

Comment accompagner au mieux la personne vivant avec la maladie à votre domicile ?

  • Pour les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer, un état de confusion accru est souvent le premier symptôme d’un problème de santé. Si la personne malade est de plus en plus confuse, contacter votre médecin pour lui demander conseil.
  • Les personnes vivant avec la maladie ont besoin de rappels et de pense-bêtes écrits pour se rappeler les conseils d’hygiène importants à appliquer d’un jour à l’autre :
    • vous pouvez placer des petits messages dans la salle de bains et ailleurs dans la maison pour lui rappeler de se laver les mains avec du savon pendant 20 secondes ;
    • vous pouvez lui montrer comment bien se laver les mains ;
    • les solutions hydro-alcooliques peuvent être une alternative au lavage de mains si la personne vivant avec la maladie ne peut pas utiliser un évier ou se laver les mains facilement.
  • Aidez la personne vivant avec la maladie à retrouver un sentiment de sécurité, écoutez ses besoins plutôt que d’essayer de le raisonner.
  • Pour les personnes sous traitement, votre pharmacien peut renouveler votre prescription, sur présentation d’une ordonnance renouvelable expirée, pour 1 mois. Ce dispositif peut être répété jusqu’au 31 mai 2020.
  • Pensez à des alternatives au cas où les solutions de répit (accueils de jour, etc.) soient interrompues.
  • Pensez à des solutions temporaires au cas où l’aidant principal tombe malade et ne puisse plus accompagner au quotidien la personne vivant avec la maladie.

Conseils pour les aidants de personnes vivant en institution

Les Ephad sont dorénavant fermés aux visites. Cette recommandation vise à préserver la santé des personnes hébergées en institution et à éviter de propager le virus auprès d’une population vulnérable en raison de son âge notamment.

  • Respectez les consignes en ne tentant pas de rendre visite à votre proche, même si cela est difficile.
  • Vérifiez que l’institution dispose des coordonnées de la personne à contacter en cas d’urgence et de celles d’une autre personne de la famille ou de l’entourage en cas de besoin.
  • Demandez s’il existe des possibilités pour rester en contact avec la personne hébergée : vous pouvez proposer un appel téléphonique, un appel visio ou encore un mail avec des photos.
  • Si la personne vivant avec la maladie ne peut pas prendre un appel téléphonique, demandez à l’institution comment vous pouvez rester en contact avec l’équipe pour avoir des nouvelles de votre proche. 

Restez en bonne santé

Soyez vigilants à votre santé, surveillez l’apparition de fièvre, de toux, de symptômes grippaux, ou de difficultés à respirer.

Si vous avez de la fièvre et que vous toussez, appeler un médecin (médecin traitant ou téléconsultation).Si vous avez de plus du mal à respirer ou que vous avez fait un malaise, appelez le 15.

Voici quelques conseils pour rester en bonne santé :

Rester chez soi, et limiter les déplacements au strict nécessaire.

  • Se laver les mains très régulièrement. Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.
  • Informez-vous auprès de sources fiables (chaînes de télévision, journaux nationaux) en évitant les informations non vérifiées qui peuvent circuler sur Internet ou par d’autres canaux.
  • Échangez régulièrement avec vos proches et vos amis pour exprimer vos inquiétudes et prendre de vos nouvelles.
  • Pratiquez la relaxation et la méditation.

Vous pouvez retrouver les questions à vos réponses sur le site du Ministère des Solidarités et de la santé à cette adresse : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

En savoir +

La radio pour rompre l'isolement et maintenir le lien

Publié le 08 04 20

En cette période de confinement, trois radios proposent des ondes positives et s'invitent dans le quotidien des personnes âgées pour leur apporter soutien et réconfort.

Le soutien s’organise, notamment par le biais de la radio, sur laquelle des programmes spéciaux ont été créés pour continuer d’accompagner les plus fragiles malgré les suspensions de visites.

Objectif : déployer des ondes positives

La plateforme Voix d’or, portée par l’association lyonnaise Haut Parleur, propose depuis des années des contenus audio destinés aux personnes âgées mais aussi aux familles et aux professionnels en proposant des solutions pour faciliter les échanges et dynamiser les moments passés ensemble.

L’Association a créé la radio Haut Parleur spécifiquement dédiée aux personnes âgées isolées à domicile ou en maison de retraite.

Gratuite, garantie sans pub ni infos, cette webradio diffuse une programmation musicale adaptée ainsi que des rendez-vous quotidiens : jeux, poésies, histoires, séances de relaxation…

Ecouter radio Haut Parleur

Une radio pour soutenir les malades d’Alzheimer.

Autre initiative, l’association France Alzheimer et maladies apparentées propose, via sa webradio “Alzheimer la radio” une émission spéciale pendant cette période de confinement,  chaque vendredi à 12h.

Basée sur le concept de questions/réponses, cette émission invite les auditeurs atteints de troubles cognitifs, ou leurs aidants, à prendre la parole et à faire part de leurs inquiétudes, de leurs interrogations.

Les malades peuvent être désorientés durant cette période de crise sanitaire, et cette émission, animée par une psychologue, est l’occasion d’apporter des réponses concrètes, des conseils et aussi du soutien aux malades et à leurs proches. 

Ecouter l'émission du 31 mars "Les familles face à la crise du Covid-19"

Quant à la radio intergénérationnelle "Libellules" qui symbolise la métamorphose et la transformation, elle s'est associée au réseau d'experts en gérontologie Resante-Vous pour proposer des programmes ajustés et des émissions "bonne humeur" pour les Ehpad.

Pour les écouter, cliquez-ici

Sources : Age Village 

En savoir +

Nouvelle attestation de sortie dérogatoire en format numérique

Publié le 06 04 20

Dans le cadre des mesures de confinement, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, annonce la mise à disposition d’un dispositif numérique d’attestation de déplacement dérogatoire, en complément du dispositif papier toujours valide.

Ce service sera accessible en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur.Le dispositif est accessible depuis ce matin lundi 6 avril 2020.

Ses objectifs premiers sont :

  • pour les concitoyens : fournir une nouvelle capacité de production de l’attestation simple et sûre ;
  • pour les forces de l’ordre : sécuriser le contrôle au travers d’une capacité de lecture à distance des informations figurant sur le document, par lecture d’un QR Code.

Le formulaire disponible en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur permettra de renseigner les informations relatives à l’identité, l’adresse, le motif de la sortie, ainsi que la date et l’heure.

Un fichier PDF comprenant l’ensemble des informations et à l’image de la version papier est alors généré.

Ce document comporte automatiquement un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document.Ce fichier doit être présenté sous forme numérique lors d’un contrôle grâce à un smartphone ou à une tablette numérique.

Ce service n'est pas un traitement de données personnelles.

C’est une traduction fidèle du dispositif déclaratif au format papier : aucune donnée saisie n’est transmise aux serveurs du Gouvernement.

Les données saisies servent uniquement à générer localement, sur l’appareil de l’usager, l’attestation sous forme numérique.

Ce service a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap, en appliquant les règles définies par le référentiel RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations).

Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile (smartphone ou tablette) au travers d’un navigateur relativement récent.Un formulaire en ligne a été préféré à la création d’une application disponible sur les magasins d’applications mobiles. La solution du formulaire est en effet parue plus simple à utiliser pour le plus grand nombre et permet de faciliter les éventuelles mises à jour au cas où l’attestation viendrait à évoluer.

En savoir +

Covid-19 : les représentants des cultes à votre écoute

Publié le 06 04 20

Les mesures prises pour lutter contre l’épidémie, qui limitent les regroupements et encadrent les déplacements, ne sont pas un obstacle à l’exercice par les ministres du culte de leurs responsabilités.

Pour autant, pour faciliter la mise en relation de ceux qui le souhaitent avec un représentant des cultes, ces derniers proposent un numéro de téléphone de contact ci-dessous :

Église orthodoxe : 06 76 94 93 387j/7j - 10h-20h

Culte juif : 09 70 68 34 30Tous les jours sauf le samedi– 24h/24

Église protestante : 06 77 75 68 857j/7 - 8h-22h

Culte musulman : 01 45 23 81 397j/7– 24h/24

Église catholique : 0 806 700 7727j/7 - 8h-22h

Bouddhisme : 06 86 40 01 137j/7- 8h-22h

Le numéro vert national d’information est également à même d’orienter vers les interlocuteurs désignés par les représentants des cultes :

O800 130 000

Coordonnées communiquées par l'ARS.

En savoir +

Point de situation

Publié le 30 03 20

#RestezChezVous

Le 27 mars 2020, le Premier ministre a annoncé le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; soin des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Site gouvernement.fr/info-coronavirus

En savoir +

Info coronavirus

Publié le 27 03 20

Recommandations et mesures

Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19. 

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts 

« J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation ».

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.

Spot télé : Conduite à tenir en cas de signe

En savoir +